Driving research of Myalgic Encephalomyelitis / Chronic Fatigue Syndrome (ME / CFS),
Post Treatment Lyme Disease Syndrome (PTLDS), Fibromyalgia and Long Covid

Les efforts de l’OMF pour développer une technologie de diagnostic et de test de médicaments pour l’EM/SFC

Dans ce #OMFScienceWednesday, nous poursuivons notre série sur les projets de recherche financés par l’OMF partout dans le monde, en examinant les efforts de développement d’une technologie de diagnostic et de test des médicaments pour l’EM/SFC. Ce projet est en cours au Centre EM/SFC de recherche collaborative à Stanford sous la direction du Dr. Ron Davis. Nous espérons que les technologies développées par son équipe rendront le diagnostic de l’EM/SFC plus rapide, plus facile et moins coûteux – et offriront une nouvelle façon de découvrir des médicaments potentiels.

Parce qu’il n’y a pas de diagnostic biologique/de laboratoire pour l’EM/SFC, diagnostiquer la maladie est un processus terriblement long et coûteux pour les patients. Cela nuit non seulement aux soins des patients, mais complique également la recherche. L’équipe du Dr. Davis a mis au point des technologies peu coûteuses qui permettent de surveiller les caractéristiques cellulaires et moléculaires des échantillons sanguins. (Lisez notre précédent article à propos des raisons pour lesquelles un diagnostic sanguin serait particulièrement utile pour l’EM/SFC.) Jusqu’à présent, deux de leurs technologies – le biocapteur “nanoneedle” et la plateforme de lévitation magnétique – se sont révélées prometteuses pour distinguer les échantillons de sang EM/SFC des échantillons sanguins des contrôles sains, lorsqu’ils sont soumis à un stress salin (chlorure de sodium).

Ce projet s’appuiera sur ces découvertes comme suit: 

  1. Validation du potentiel diagnostic de la technologie dans une population de patients plus large. Jusqu’à présent, l’équipe a testé ~ 10 patients et ~ 10 contrôles sains – ensuite, elle va au moins tripler ce nombre. Cette validation révélera également s’il est possible de différencier différents sous-groupes/sévérités grâce aux échantillons de sang.
  2. Adaptation à la technologie de test des médicaments. Une fois la technologie validée à des fins de diagnostic, l’équipe testera si l’ajout de médicaments aux échantillons des patients peut les faire se comporter comme des échantillons des contrôles sains. En élargissant la technologie pour tester de nombreux médicaments à la fois, dont certains sont déjà approuvés par la FDA, elle vise à identifier de nouveaux traitements potentiels pour l’EM/SFC qui pourraient être utilisés dans de futurs essais cliniques.

Pour en savoir plus sur les travaux du Dr Davis concernant le développement de la technologie de diagnostic pour l’EM/SFC, vous pouvez lire cet article récent paru dans Nature qui documente plusieurs des derniers efforts dans ce domaine.

https://www.nature.com/articles/d41586-017-08965-0.

L’OMF remercie Véronique pour la traduction