Driving research of Myalgic Encephalomyelitis / Chronic Fatigue Syndrome (ME / CFS),
Post Treatment Lyme Disease Syndrome (PTLDS), Fibromyalgia and Post COVID .

Recherche financée par l’OMF : comprendre les lymphocytes T et l’immunologie moléculaire

Voici #OMFScienceWednesday! Dans les prochaines semaines, nous décrirons les projets de recherche que l’OMF finance dans le monde entier. Le premier projet concerne les lymphocytes T et l’immunologie moléculaire dans l’EM/SFC, dans le centre de recherche collaboratif sur l’EM/SFC à Stanford sous la direction du Dr. Ron Davis. Ce projet est une collaboration avec les professeurs Mark Davis de Stanford, expert en immunologie, et le Dr. Lars Steinmetz, un expert en génétique et dans l’expression des gènes. Nous espérons que cela apportera un nouveau niveau de compréhension en ce qui concerne les bases immunologiques dans l’EM/SFC.

De nombreuses études ont souligné des problèmes avec le système unitaire dans l’EM/SFC, allant d’une altération au niveau des cytokines à un fonctionnement altéré des cellules NK. Récemment, les découvertes de l’équipe du Dr. Mark Davis ont mis en évidence une expansion clonale des lymphocytes T chez les patients EM/SFC – ce qui signifie que les cellules tueuses T responsables de l’élimination des cellules infectées font des copies d’elles-mêmes.

L’expansion se produit lorsqu’il y a une infection active que le système immunitaire combat, mais cela peut aussi se produire dans l’auto-immunité, lorsque le système immunitaire attaque par erreur les propres cellules du corps. L’équipe du Dr. Steinmetz a développé de nouvelles technologies pour séquencer les cellules T individuelles et mesurer l’expression de leurs gènes. Comprendre le comportement de ces lymphocytes T en expansion et ce qu’ils ciblent nous aidera à mieux comprendre – et nous l’espérons, traiter – l’EM/SFC. Par exemple, il est possible que certaines cellules T des patients réagissent à une infection microbienne, et que certains puissent avoir une véritable maladie auto-immune – ce qui pourrait alors déboucher sur un traitement par des antimicrobiens ou par immunomodulation.

Pour explorer ces possibilités, ce projet inclut cette année les objectifs suivants, dans un groupe de 25 patients EM/SFC :

  1. Capturer et séquencer des lymphocytes T individuels en utilisant ces nouvelles technologies pour identifier l’expansion clonale des lymphocytes T et mesurer leur expression pour des milliers de gènes, dans le but de comprendre leur fonctionnement dans l’EM/SFC. Les technologies ont été mises au point chez des patients atteints de tuberculose, et l’équipe travaille maintenant avec acharnement à les optimiser pour les échantillons de patients atteints d’EM / SFC.
  2. Séquencer les gènes clés relatifs à l’immunité : HLA et KIR. Ces gènes – dont les variantes sont associées au risque de maladies infectieuses et auto-immunes – sont très difficiles à séquencer en utilisant des méthodes traditionnelles, ainsi le Dr. Ron Davis et ses collaborateurs ont développé de meilleures méthodes ! Les appliquer ici peut aider à interpréter les autres données immunologiques de ce projet.
  3. Identifier les cibles des lymphocytes T en expansion. Les cibles peuvent être infectieuses ou relatives à l’auto-immunité, et comme décrit plus haut, les identifier révélera des informations importantes pour L’EM/SFC et ses effets sur le système immunitaire des patients.

Pour plus d’informations concernant le rôle des lymphocytes T dans le système immunitaire, vous pouvez lire l’article de la semaine dernière.

Regardez cette vidéo sur la façon dont les cellules T patrouillent le corps pour détecter les menaces, y compris les cellules cancéreuses et les cellules infectées : https://www.youtube.com/watch?v=jgJKaP0Sj5U.

L’OMF remercie Véronique pour la traduction.

Stay Informed

Be the first to hear our research news.

Subscribe Now.

No thanks

Myalgic Encephalomyelitis / Chronic Fatigue Syndrome (ME / CFS) Post Treatment Lyme Disease Syndrome (PTLDS), Fibromyalgia Leading Research. Delivering Hope.Open Medicine Foundation®

 

Averting a second pandemic:

Open Medicine Foundation leads groundbreaking international study of

Long COVID’s conversion to ME/CFS

AGOURA HILLS, CALIF.  — Open Medicine Foundation (OMF) is leading a large-scale international collaborative study investigating the potential conversion of Post-Acute Sequelae SARS-CoV-2 infection — more commonly known as Long COVID or Post-COVID Syndrome —  to Myalgic Encephalomyelitis/Chronic Fatigue Syndrome (ME/CFS), a chronic, life-altering disease with no known cause, diagnostic test or FDA approved treatments available.

Up to 2.5 million people in the U.S. alone suffer from ME/CFS; the COVID-19 pandemic could at least double that number. An estimated 35 percent of Americans who had COVID-19 have failed to fully recover several months after infection, prompting many to call it “a potential second pandemic.”

OMF recognized a familiar health crisis emerging, one with eerie similarities to ME/CFS. This crisis presented a unique opportunity to understand how a viral infection — in this case COVID-19 — may develop into ME/CFS in some patients. The goal is to find targeted treatments for ME/CFS patients and ultimately prevent its onset in people infected with SARS-CoV-2 or other infections.

The federal government is only now investing in Post-COVID research, with no focus on its connection to ME/CFS. OMF has already engaged researchers for the largest-scale study of its kind, solely supported by private donors who have contributed over one million dollars to date. When fully funded, the five million dollar, three-year study will be conducted across the globe at OMF funded Collaborative Research Centers, led by some of the world’s top researchers and ME/CFS experts.

BACKGROUND

In a significant percentage of patients, infections preceded their development of ME/CFS.  For example, according to the CDC about one in ten infected with Epstein-Barr virus, Ross River virus, or Coxiella burnetti develop symptoms that meet the criteria for ME/CFS.

THE STUDY

The ability to follow the development of ME/CFS from a known viral infection is unprecedented to date and crucial to researchers’ understanding of the disease. The focus of this study is to find the biological differences between persons returning to good health after COVID-19 and persons who remained ill more than six months after infection and developed ME/CFS.  Understanding these alterations in key pathways can lead to groundbreaking discoveries including new biomarkers, drug targets, and prevention and treatment strategies.

###

About Open Medicine Foundation

Established in 2012, Open Medicine Foundation leads the largest, concerted worldwide nonprofit effort to diagnose, treat, and prevent ME/CFS and related chronic, complex diseases such as Post Treatment Lyme Disease Syndrome, Fibromyalgia, and Post COVID. OMF adds urgency to the search for answers by driving transformational philanthropy into global research. We have raised over $28 Million from private donors and facilitated and funded the establishment of five prestigious ME/CFS Collaborative Research Centers around the world. To learn more, visit www.omf.ngo.

CONTACT:

Heather Ah San

Development and Communications Manager

1-650-242-8669

heather@omf.ngo