Open Medicine Foundation®
Leading research. Delivering hope.
ME/CFS and related chronic complex diseases

Laurel Crosby, PhD, membre de l’équipe SGTC

Translations: nlNederlands enEnglish itItaliano noNorsk bokmål pt-brPortuguês esEspañol svSvenska

Pour ce Mercredi de la Science OMF (#OMFScienceWednesday) nous sommes heureux de vous présenter Laurel Crosby, PhD, qui a été la première membre du Centre de Technologie Génomique de Stanford (Stanford Genome Technology Center, SGTC) à rejoindre le Dr. Ron Davis dans sa quête pour élucider les bases moléculaires de l’EM/SFC. Laurel a partagé son parcours avec OMF.

Laurel Crosby, PhD, member of the SGTC Team

“Je m’appelle Laurel Crosby, PhD, et je suis Ingénieure de Recherche Associée avec le Centre de Technologie Génomique de Stanford. Mon parcours passe par la biologie, l’écologie microbiale, l’ingénierie environnementale, et le développement de technologies moléculaires de diagnostic.

J’ai aidé Ron Davis à créer la partie laboratoire du Centre de Recherche sur le SFC à Stanford, et mon titre officiel est Directrice de l’Innovation. J’ai passé la moitié de mon temps à penser en tant que scientifique, en recherchant des indices, en identifiant de nouvelles technologies, et des manières d’améliorer la qualité de vie des patients et de leurs familles.

Je me concentre sur les interactions entre la génétique et l’environnement, particulièrement la nutrition, le microbiome, et les expositions environnementales. Mon parcours en ingénierie me permet de voir la santé comme un réseau d’interactions, et je me concentre sur la métabolomique et la génétique comme des parties du composant Multi-Omique de notre programme de recherche.

Je travaille également actuellement sur des stratégies pour identifier l’exposition aux métaux lourds, et des manières plus précises de repérer les métaux dans les cellules et tissus.

Le reste de mon temps je suis “la réparatrice.” Je m’assure que les choses se passent correctement et en douceur, et je soutiens le reste de l’équipe de recherche sur l’EM/SFC à SGTC.

Par exemple, quand nous avions besoin d’échantillons de patients, j’ai produit les protocoles IRB (Independant Review Board) et configuré les services de phlébotomie. Lorsque j’ai découvert une nouvelle technologie prometteuse, j’ai négocié avec les entreprises concernées pour obtenir des démonstrations de l’équipement et des prix favorables.

En ce moment, je travaille sur comment apporter aux docteurs et patients un accès à nos outils de médecine de précision et nos services. J’essaye toujours de trouver un moyen pour que les choses fonctionnent et soient moins onéreuses.

En 2012, Ron et moi étions les seules personnes au SGTC intéressées par l’étude de l’EM/SFC, et maintenant nous sommes un centre florissant avec plus d’une douzaine de chercheurs, plusieurs projets intéressants, et de nombreuses collaborations domestiques et internationales.”

Merci, Laurel, pour votre engagement courageux et inébranlable dans notre quête pour aider les patients à récupérer pleinement leurs vies. #EndMECFS

Vous pouvez également trouvé cet article sur notre site: http://bit.ly/2vIAG7D.

OMF remercie Nicolas pour cette traduction.